Budget 2012-2013

Budget 2012-2013

Contexte budgétaire et faits saillants

Les dernières années sont synonymes de fortes compressions exigées par le gouvernement pour l’atteinte de l’équilibre budgétaire. Les commissions scolaires sont mises à contribution de façon importante. Cette année encore, des compressions de l’ordre de 150 000 000 $ sont demandées à l’ensemble des commissions scolaires. À la Commission scolaire De La Jonquière, l’effort exigé du MELS est de plus de 1 600 000 $.

Le MELS ayant annoncé ses couleurs depuis l’année dernière, seule l’ampleur de ces coupures n’était pas connue. La CSDLJ a trouvé des solutions qui permettent de préserver les services aux élèves. Pour ce faire, il a été nécessaire de s’approprier 393 000 $ du surplus cumulé au 30 juin 2011.

Par ailleurs, ceci ne veut pas dire que certains services aux élèves ne subiront pas des modifications puisque l’exercice de compression est colossal. La CSDLJ croit que la troisième vague de coupures pourrait, quant à elle, toucher davantage les services aux élèves.

Les pistes de solutions pour atteindre l’équilibre budgétaire ont donc pu être trouvées en consultant un grand nombre d’intervenants, et les principales retenues sont :

report d’une année supplémentaire dans l’affichage des postes de :
o direction générale adjointe;
o conseiller pédagogique.
 
abolitions de postes ou non-remplacement en cours d’année :
o coordonnateur aux services éducatifs – adultes;
o directeur adjoint d’école secondaire;
o analyste;
o acheteur;
o ouvrier d’entretien;
o secrétaire;
o techniciens en administration (2);
o technicien en documentation.
 
non-remplacement de plusieurs retraites progressives et de divers congés pour le personnel non-enseignant; 

• réaménagement de l’organisation scolaire; 

• renouvellement des contrats du transport scolaire.


Toutes ces mesures de rationalisation permettent de présenter un budget qui respecte les règles d’équilibre budgétaire établies par le MELS (incluant une partie du 22% d’appropriation du surplus au 30 juin 2011).

Par ailleurs, les règles budgétaires du MELS prévoient certaines bonifications dont les établissements pourront profiter. En effet, la révision de la méthode d’attribution des allocations pour les services de garde facilitera la mise en place de petits services de garde.

Finalement, il est à noter que la présentation du présent budget est conforme à celle adoptée récemment pour les derniers états financiers (données comparatives et uniformisation). Elle respecte également les normes de présentation de l’information financière des commissions scolaires qui seront effectives le 1er juillet 2012 (travaux du MELS à la suite du rapport du VGQ).

Cliquez ici pour consulter le document complet du budget 2012-2013.