Budget 2013-2014

Lors de sa séance publique du 18 juin 2013, le Conseil des commissaires de la Commission scolaire De La Jonquière (CSDLJ) a adopté un budget de 104 213 997 $, à l’équilibre, et ce, malgré des compressions budgétaires imposées par le gouvernement du Québec de l’ordre de 5 215 000 $ depuis les trois dernières années.

« Ces dernières années, la CSDLJ a considérablement réduit ses dépenses administratives », a mentionné d’entrée de jeu la directrice générale, Mme Aline Laforge. Elle ajoute qu’il est important de rappeler que 66 % de l’effort budgétaire est attribué à la réduction des dépenses.

Depuis trois ans, tous les secteurs ont été mis à contribution. Différentes mesures de non-remplacement de gestionnaires et de membres du personnel administratif et non enseignant ont été mises en place, dont l’abolition de 7 postes de gestionnaires, 13 postes de personnels professionnels et de soutien oeuvrant principalement à l’administration de la Commission scolaire. Les dépenses tels que les frais de déplacement, de publicité et de perfectionnement ont été diminués de 25 % par rapport à 2009-2010. L’an dernier, ce sont les contrats de transport scolaire qui ont été renégociés à la baisse.

Transport scolaire du midi

D’abord, il importe de mentionner que le service du transport du midi n’est pas subventionné par le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Depuis plusieurs années, la CSDLJ a maintenu les mêmes tarifs pour le service de transport du midi puisant à même le budget global, ce qui dans le contexte actuel, n’est malheureusement plus envisageable. Cette légère hausse ne représente que 2 % du total de l’effort budgétaire.


La tarification pour le transport du midi augmentera de 37 $ par année pour un enfant, soit de 153 $ à 190 $. Pour une famille, l’augmentation représente 47 $ par année, passant de 183 $ à 230 $. Une nouvelle tarification est également imposée en ce qui a trait aux « places disponibles ». Nonobstant cette légère hausse, la CSDLJ souligne que sa tarification demeure l’une des plus basses de la province et que tous les circuits sont maintenus.

Taxe scolaire

Le projet de Loi 25, qui découle du budget du Gouvernement, vient réduire de 50 % la subvention de péréquation que la CSDLJ recevait pour limiter la hausse des comptes de taxe scolaire. C’est un montant de 1 691 329 $ que la CSDLJ doit récupérer pour combler le manque à gagner. Ceci aura comme conséquence d’augmenter le taux de taxation à 31,07 cents du 100 $ d’évaluation (alors que ce taux moyen était de 26,5 l’année dernière).

Des ajouts importants pour les élèves

Les choix budgétaires de la CSDLJ et l’application des mesures ciblées 2013-2014 du MELS ont permis plusieurs investissements importants, entre autres l’ajout d’un orthophoniste, d’un psychologue, de techniciens en éducation spécialisée et de préposés aux élèves handicapés. De plus, une classe de maternelle 4 ans à temps plein entreprendra ses activités en août prochain à l’école Sainte-Marie-Médiatrice. Notons également l’agrandissement de l’école primaire de Saint-Ambroise et l’ajout d’un gymnase à l’école Sainte-Cécile.

« En prenant l’inévitable décision d’augmenter la charge fiscale des contribuables, le Conseil des commissaires a adopté un budget responsable et a maintenu sa ferme volonté de remplir sa mission afin d’offrir des services éducatifs de qualité. Nous sommes fiers du travail accompli depuis les dernières années », a tenu à expliquer la présidente, Mme Josette L.-Morin.


Cliquez ici pour consulter le document complet du budget 2013-2014.


Avez-vous Acrobat Reader?
Sinon, cliquez ici.